Accompagnement Socio-Professionnel

La mission du JARDIN D’AVENIR n’est pas de former spécifiquement au maraîchage. Le maraîchage biologique est utilisé en tant que support pédagogique et de remobilisation pour des personnes éloignées de l’emploi.

Pendant leur contrat, les Jardiniers en parcours d’insertion acquièrent ou révèlent des compétences, transférables à d’autres domaines d’activité, notamment dans les secteurs dits porteurs ou en tension : bâtiment, restauration, grande distribution, etc. et qu’il s’agit de repérer afin de les valoriser et faciliter l’orientation de la personne.

Les problèmes personnels représentent un des premiers freins à l’emploi. Parvenir à les identifier chez les personnes accueillies par les Jardins et évaluer régulièrement leur niveau de résolution permet une meilleure prise en compte de cette dimension sociale dans le travail.

Le Plan de Cohésion Sociale impose aux employeurs de personnes en insertion la mise en oeuvre d’un accompagnement social et professionnel ainsi que la délivrance d’une attestation de compétences.

Avant tout fondé sur une relation interpersonnelle, de confiance, entre l’accompagnateur-trice et la personne en parcours d’insertion, cet accompagnement est renforcé par des outils d’évaluation aidant à la construction du projet professionnel de la personne accompagnée.

Les immersions en entreprises

Pour faciliter leur retour à l’emploi, les jardiniers en insertion effectuent régulièrement des immersions en entreprises ce qui leur permet de découvrir une grande variété de secteurs professionnels, de métiers et/ou parfois, d’initier un recrutement.

Le salarié est mis à disposition d’une entreprise pendant 1 à 3 semaines (signature d’une convention). LE JARDIN D’AVENIR continue de le rémunérer et de l’assurer en cas d’accident du travail.

Les jardiniers ont l’opportunité de faire des immersions dans des secteurs d’activités variés : commerce, transport, service aux personnes âgées, restauration etc. LE JARDIN D’AVENIR est en partenariat avec un grand nombre de structures des Monts du lyonnais et privilégie les entreprises locales pour les stages des jardiniers (qui bien souvent n’ont pas le permis et/ou pas de véhicule).

Les formations

En parallèle des immersions en entreprises et du travail au JARDIN, les jardiniers en insertion ont aussi la possibilité de suivre des formations répondant à leurs besoins.

Voici quelques exemples de formations dispensées :

  • Français
  • Utilisation des outils informatiques de base : excel, word
  • CACES Engin de chantiers
  • Tractation animale
  • Modules Espaces verts
  • Sensibilisation au tri et à l’écologie