Témoignages des jardiniers du Jardin

ThierryNous avons eu le plaisir d’intégrer Thierry à l’équipe de jardiniers en insertion en septembre 2019. Après avoir passé plusieurs années comme auto-entrepreneur à vendre du matériel de bricolage sur les marchés (perceuse, meuleuse etc.), Thierry a eu besoin de retourner vers un emploi salarié. La saisonnalité de son activité et la baisse de fréquentation sur les marchés l’ont poussé à retourner vers le salariat. En intégrant le Jardin, Thierry a ainsi pu retrouver une stabilité financière, de la tranquillité d’esprit mais surtout un métier qui lui permet de rester en extérieur (critère qui était important pour lui) et de mettre à profit ses qualités de bricoleur. Avec des semaines au Jardin de 26 heures, Thierry a même pu continuer son activité sur les marchés les week-end. Vous pourrez donc toujours le voir dans la Haute-Loire et le Rhône, les dimanche et jours fériés, pour acheter tout ce dont vous avez besoin pour bricoler! N’hésitez pas à aller le voir, il est de très bon conseil! 

FRANCK

Franck a 31 ans, il fait partie des jeunes recrues du Jardin! Après avoir travaillé pendant 5 ans comme chauffeur de car (scolaire, vacances etc.), Franck a souhaité couper avec cette profession pour se reconvertir dans l’aménagement d’espaces verts. Il a cherché durant plusieurs mois dans ce domaine avant de trouver un poste de jardinier en insertion dans notre association. Le but de ces prochains mois chez nous sera donc de l’aider à mieux appréhender ce secteur en lui permettant de faire des stages et à terme, on l’espère pour lui, qu’il passe son diplôme d’aménagement paysager.

Alexandre et UNIKAlexandre a intégré le Jardin début octobre 2019. Après avoir passé plusieurs années à enchaîner les emplois de courtes durées et une expérience de chauffeur/livreur de deux ans dont il est ressorti très marqué, Alexandre souffle un peu chez nous. Toutes ces péripéties l’ont amené à se poser beaucoup de questions quant à son orientation professionnelle, qu’il espère réussir à mieux définir grâce au Jardin d’Avenir. Passionné d’équitation, il commence à s’intéresser au travail de « meneur de chevaux de trait ». Les chevaux de trait sont souvent utiles dans l’agriculture ou la viticulture (nous en avons d’ailleurs un au Jardin comme le montre la photo). Ils permettent de labourer la terre sans utiliser de machine. Une belle idée d’Alexandre de s’orienter vers cette pratique écolo et qui va sûrement être de plus en plus courante !